Aller au contenu

Affaire Megan Lalonde: Jean-François Ruel persiste et signe

Affaire Megan Lalonde: Jean-François Ruel persiste et signe
HPQ / HPQ

La saga de «la fausse vraie avocate pref du Québec» se termine pour Jean-François Ruel, alias Yes* ou Yes McCann, alors qu’il partage une troisième et dernière vidéo où il finit de raconter tout ce qu’il aurait vécu avec l’arnaqueuse présumée Megan Lalonde.

Récapitulatif

Lors de la deuxième partie partagée plus tôt, l’histoire s’était arrêtée au moment où le rappeur racontait que «l’avocate référée» par la désormais tristement célèbre Megan Lalonde lui avait enfin donné des nouvelles ainsi que des plages horaires et qu’elle lui demandait un virement de 500$ (plus taxes) pour la rencontre.

Troisième vidéo

À ce moment-là, explique le rappeur, ce dernier commence à avoir de sérieux doutes en ce qui concerne la personne avec qui il échange des messages, dû au fait qu’elle est étrange, qu’elle lui a demandé d’intervenir dans un direct et que les gens de l’extérieur à sa situation doutent fortement de sa réelle identité.

Ruel rejoue alors en boucle l’histoire dans sa tête et en vient à la conclusion qu’elle ment certainement et que peut-être il s’agit d’une groupie ayant des problèmes émotionnels et qui veut être impliquée dans sa vie… mais il ne croit à ce moment-là toujours pas qu’il s’agit d’une fraudeuse.

Conclusion

Or, un peu plus tard, alors qu’il revient d’un voyage, le comédien et musicien s’aperçoit que Megan Lalonde fait désormais les manchettes et se rend compte qu’il s’agit de la même personne avec qui il a échangé des messages.

Jean-François Ruel est alors convaincu. Il est lui aussi victime de mensonges et de tentatives d’escroqueries, selon lui.

Le rappeur affirme toutefois n’avoir jamais donné un sou à la fausse avocate sévissant sur Instagram et TikTok. Il affirme aussi souhaiter depuis le départ de cette confession en trois parties souhaiter éviter que d’autres ne se fassent prendre.

Incroyable comme histoire et on ne semble pas être les seuls à le penser…

Dénoncer

Il encourage maintenant toutes les victimes potentielles à dénoncer et à parler aux enquêteurs, chose qu’il aurait faite lui-même, d’ailleurs.

L’ancienne star de Fugueuse explique par ailleurs qu’il ne peut pas partager de preuves pour étayer ses allégations, pour la simple et bonne raison que cela pourrait nuire à l’enquête en cours.

Jean-Francois Ruel persiste et signe, en somme, et en aurait fini avec cette trilogie de témoignage.

Voici la troisième partie du témoignage TikTok de Jean-François Ruel, alias Yes McCann. 👇

Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 102.9!Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 102.9!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Y'est 4h quelque part
En direct
En ondes jusqu’à 18:00