• Accueil
  • Hawaii côté jardin : vallées, cascades et volcans spectaculaires!

Hawaii côté jardin : vallées, cascades et volcans spectaculaires!

Hawaii côté jardin : vallées, cascades et volcans spectaculaires!
iStock.com/ademyan

Cet article est une collaboration avec Guides de voyage Ulysse

Située à quelque 4 000 km du continent nord-américain, Hawaii constitue l’archipel le plus isolé du monde. Née des profondeurs vierges de toute vie, Hawaii a développé dans l’isolement une flore et une faune uniques au monde, regroupant près de 90% d’espèces endémiques. Voici 5 sites spectaculaires à ne pas manquer.

 

1- Le Haleakala National Park, Maui

Constituant à lui seul les deux tiers de l’île de Maui, le volcan Haleakala, la « maison du soleil », sorti des eaux il y a un peu plus de 900 000 ans, culmine à 3 055 m. Le cratère qui entaille son sommet est l’un des plus grands du monde, avec une circonférence de 34 km et une profondeur de 900 m. On a coutume de dire qu’il pourrait abriter toute l’île de Manhattan! Il y a un engouement touristique pour la vue du lever du soleil depuis le sommet du volcan que Mark Twain avait décrit comme le plus sublime des spectacles qu’il ait jamais vus… Sillonné de près de 50 km de sentiers, le Haleakala National Park se prête aux simples balades comme aux randonnées ardues de plusieurs jours. En vélo, la balade phare est la descente en roue libre. L’idéal est de partir après le lever du jour du sommet, pour terminer au bord de la mer, à 60 km de là, environ 3h30 plus tard

 

2- Waimea Valley, O'ahu

Creusée par un torrent s’écoulant depuis les sommets ennuagés de la chaîne de Ko’olau, la Waimea Valley est occupée par l’organisme sans but lucratif Hi’ipaka, qui gère un hybride de jardin botanique et de parc culturel, où l’on peut contempler quelque 5 000 espèces de plantes tropicales et subtropicales. Le long des sentiers, partagés avec des paons, on découvre 35 petits jardins : plantes hawaïennes, micronésiennes ou asiatiques, broméliacées, palmes, hibiscus… la liste s’étire sans fin, ou presque. Au bout des sentiers, à environ 1 km, se trouve la chute de Waimea, où il est possible de se baigner.

 

3- Hawai’i Tropical Botanical Garden, Big Island

Occupée jusqu’au début du XIXe siècle par un village de pêcheurs hawaïens du nom de Kahali’i, la vallée d’Onomea accueillit par la suite un port rudimentaire desservant la raffinerie de sucre qui la dominait. En 1978, le fondateur de l’Hawai’i Tropical Botanical Garden rachetait la raffinerie. Désormais, le jardin botanique, rencontre de la forêt tropicale et d’une flore débridée (plus de 2 000 espèces), est sans doute l’un des plus beaux d’Hawaii. Sur les rives du torrent d’Onomea, qui dégringole en petites chutes au-dessus d’une forêt de palmiers, foisonnent les héliconias, orchidées graciles, hibiscus tombant en pluie sur le sol, banians majestueux...

 

4-  L'Akaka Falls State Park, Big Island

L'Akaka Falls State Park  protège l’une des plus hautes cascades d’Hawai’i. Un sentier en boucle d’environ 800 m conduit d’abord à la chute de Kahuna, qui dégringole de 30 m de haut en un panache blanc en pleine jungle. Le long du chemin, bambouseraies, végétation luxuriante typique de la forêt tropicale humide et plantes à fleurs forment un vrai jardin botanique. Par une série de marches, on atteint la grande chute d’‘Akaka, haute de 135 m, et l’une des plus représentées sur les cartes postales. Particulièrement gonflée par les pluies hivernales (en été, le spectacle peut être un peu décevant), elle a creusé au fil du tempsune vaste « marmite » cerclée de falaises moussues.

 

5- Le Waimea canyon, Kaua'i

Le Waimea Canyon, le « Grand Canyon du Pacifique », se partage entre le Waimea Canyon State Park  au sud et le Koke’e State Park au nord. Moins profond que l’original, bien plus jeune aussi, mais tout à fait inattendu sur une si petite île, le Waimea Canyon incise la partie ouest de Kaua’i d’un sillon nord-sud. Il s’étire sur une quinzaine de kilomètres et se creuse, au maximum, de près de 800 m. Tailladée par les eaux de pluie, excavée par la rivière Waimea, la roche est mise au jour, exposant une latérite qui contraste superbement avec le vert de la végétation. Dans les vallées tributaires cascadent chutes d’eau permanentes ou temporaires et arcs-en-ciel fréquents.

 

Texte tiré du guide Ulysse Hawaii par un collectif d’auteurs Ulysse.

La playliste
En direct de 18:30 à 20:01
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.